Numericable, SFR : fusion, rachat ou simple rumeur ?

Info du 25 février 2013 à 16:40, rédigée par petr dans la catégorie ADSL.

Voici l’information qui fait couler beaucoup d’encre depuis ces dernières 24 heures :

« Numericable prépare une offre de rachat de SFR »

titrait le journal BFMTV ce dimanche 24 février 2013, rajoutant ces quelques lignes en guise d’accroche :

Son offre de fusion n’ayant pas abouti, le câblo-opérateur voudrait déposer une offre de rachat en cash sur la totalité du capital de la filiale de Vivendi.

Info, intox, bruit de couloir, qu’en est-il vraiment ? Rien n’est certain à la lecture de l’article, et ce, jusqu’à sa dernière ligne.

Néanmoins, il semble bien qu’il y ait un fond de vérité dans tout ce « déballage », en témoigne la récente interview du PDG de Numericable, Éric Denoyer, où celui-ci annonçait clairement dans le Figaro qu’un rapprochement avec SFR ferait sens et créerait une vraie dynamique.

Numericable

Il semblerait donc que les actionnaires de Numericable (Carlyle, Cinven et Patrick Drahi) planchent sur le sujet afin de convaincre SFR et de trouver un terrain d’entente.

Voilà une mission délicate à gérer car, dans le même temps, chez SFR (Groupe Vivendi) l’opérateur assure que sa valeur* reste encore « proche de 20 milliards d’euros » (valorisé 23 milliards d’euros lors de la sortie de Vodafone en 2011), chiffres contredits par les analystes financiers qui, quant à eux, pensent que SFR vaut 10 à 15 milliards d’euros aujourd’hui.

Vous l’aurez compris, il est ici question de « gros sous » et ce n’est certainement pas dans la presse que nous aurons la primeur de l’information, les opérations commerciales de cette envergure se gérant souvent en toute discrétion.

Interrogé sur les discussions avec Numericable, Vivendi s’est refusé à tout commentaire. De même, Numericable n’a pas souhaité rebondir sur cette rumeur.

Finalement, tout ce que l’on peut vous dire c’est que l’on ne sait rien, ou pas grand chose, le tout en 305 mots tout de même… La suite au prochain épisode ;)

Commenter cet article