Free : bénéfice en baisse de 25 % malgré une croissance de 10,6 %

Info du 19 mars 2013 à 10:34, rédigée par petr dans la catégorie Economie Numérique.

La maison mère de Free, Iliad, a vu son bénéfice net chuter de plus de 25 % au cours de l’année 2012, ceci malgré la barre des 10 millions d’abonnements passée (fixe + mobile).

En cause ? Des investissements importants, à hauteur de 30 % du chiffre d’affaires (950 millions d’euros), notamment dans son activité mobile qui accuse par conséquent une perte de 46,1 millions d’euros.

Maxime Lombardini, Directeur Général du groupe, souligne tout de même que le résultat brut d’exploitation est en croissance de 10,6 % pour atteindre 921,4 millions d’euros, chiffre selon lui « assez exceptionnel » après un an seulement d’activité mobile.

Le chiffre d’affaires du groupe bondit quant à lui de presque 50 % pour atteindre 3,1 milliards d’euros, la forte croissance des activités fixes permet au passage de gommer en partie les pertes engendrées par la partie mobile.

Free ne compte pas s’arrêter sur sa lancée puisque son DG a aussi confirmé la poursuite d’un « plan d’investissement volontariste » et compte maintenir « un même ordre de grandeur pour l’année 2013″, afin d’accompagner la « très forte croissance » du groupe.

Free Mobile : état des lieux

Iliad a également communiqué sur le déploiement de son réseau mobile au cours de l’année 2012 : presque 1 500 nouveaux sites pour son réseau mobile, ce qui permet à Free de disposer de 2 200 sites au total afin de couvrir plus de 40 % de la population.

Free compte à fin 2012 5,2 millions d’abonnés mobiles. L’entreprise totalise d’autre part 5,364 millions d’abonnés pour ses offres fixes et a ainsi gagné 564.000 clients de plus qu’en 2011.

Objectifs 2013

Iliad a pour objectif d’atteindre un chiffre d’affaires « de plus de 4 milliards » d’ici 2015 et espère une croissance de son CA de plus de 5 % pour ses offres fixes dès cette année. A moyen terme, l’objectif est d’atteindre une part de marché mobile de 15%, et de 25% à long terme.

Commenter cet article